L'actualité du dépannage informatique

En une décennie, un monstre de technologie s’est camouflé dans un objet fonctionnel et stylé et s’est rendu indispensable pour une grande partie d’entre nous. Malgré notre dépendance, nous ne tirons vraiment profit que d’une infime partie de tout le potentiel entre nos mains. Tablettes et smartphones restent très souvent sous-exploités et mal utilisés.

Les conseillers techniques de Super Geek ont défini les dix règles essentielles pour une bonne utilisation de sa tablette ou de son smartphone. Les choix qui amènent ce découpage et les regroupements correspondants peuvent sembler subjectifs mais ils focalisent l’attention sur l’essentiel, sur ce qui est critique ou très important.

Ces recommandations sont générales. Elles recouvrent aussi bien les iPhone d’Apple (iOS), les Galaxy de Samsung (Android) et les smartphones des autres constructeurs ainsi que les iPad et autres tablettes. Certes, les fonctionnalités ne sont pas tout à fait les mêmes mais les grands principes des bonnes pratiques acquièrent une forme d’universalité.

1.    Sécuriser son terminal mobile

Par opposition à un ordinateur fixe qui reste bien à l’abri à son domicile ou à son bureau, le terminal mobile, par définition, vague au gré de nos déplacements. On peut le perdre, on peut se le faire voler et des indélicats sont susceptibles à tout moment d’en prendre indûment possession.

La première étape après avoir déballé et démarré l’appareil consiste à le sécuriser par un code d’accès et de plus en plus souvent par l’empreinte d’un doigt. Cette deuxième façon de faire, lorsqu’elle est disponible, est un bon compromis entre l’impératif de sécurité et la facilité d’utilisation. Sauf pour une tablette qui ne sort jamais de la maison, il n’est pas raisonnable aujourd’hui de ne pas verrouiller un terminal mobile. Celui-ci est la porte d’entrée de notre vie digitale et peut donner accès à toutes sortes d’informations confidentielles.

2.    Personnaliser sa tablette ou son smartphone

Avant d’acheter une voiture, il est possible de choisir la couleur, l’équipement intérieur, les options etc. mais ce choix est plutôt irréversible. Avec une tablette ou un smartphone, ces choix peuvent être progressifs, fréquents et réversibles.

La plus visible et la plus symbolique de ces personnalisations est celle du fond d’écran et de l’écran de verrouillage. Elle permet d’avoir à l’œil un être cher, son animal de compagnie, un lieu de rêve, une échappée personnelle ou toute autre photo !

La personnalisation la plus audible est bien entendu celle des sons qui accompagnent les différentes actions et alertes : la musique individualisée en fonction de l’appelant, la notification de l’arrivée d’un email ou d’un sms, l’appui sur les touches, … tout se paramètre et s’accorde en fonction du temps que l’on veut bien y consacrer. Au-delà du son, l’affichage des alertes qui attirent notre attention en fonction d’évènements est aussi programmable. Ce sont les notifications des différentes applications (apps) que nous utilisons.

La personnalisation la plus importante du point de vue de l’utilisation est celle qui consiste à regrouper les applications dans les différents écrans ou éventuellement dans des dossiers.

La personnalisation la plus pratique est celle qui consiste à sélectionner trois ou quatre applications dont les widgets (petites vues donnant un aperçu des dernières informations) seront présents en permanence. En un coup d’œil, on peut voir la météo du jour, le cours en bourse, le trafic du quartier, etc.

3.    Se connecter au réseau, au Wi-Fi, à Bluetooth

Une tablette ou un smartphone est par essence un objet communicant qui doit être capable d’interagir avec le monde extérieur par tous les canaux possibles.

La connexion au réseau de l’opérateur téléphonique (appelé aussi réseau cellulaire) est naturelle et donne vie au smartphone. Elle n’existe souvent pas pour les tablettes qui ne sont pas systématiquement adossées à un abonnement.

Il est par contre important de bien maîtriser la connexion aux différents réseaux Wi-Fi qui sont accessibles dans les différents lieux. Les opérateurs téléphoniques limitent souvent les débits des données échangées voire les facturent. L’utilisation des réseaux Wi-Fi, très souvent gratuits, permet d’avoir accès aux autoroutes de l’information sans compteurs ni péages ! Heureusement, une fois la première connexion établie, la plupart des réseaux se connectent ensuite automatiquement.

L’établissement de la première connexion peut être certaines fois laborieuse mais il est très utile dans sa vie digitale de maîtriser comment se connecter à un réseau Wi-Fi.

Les réseaux Bluetooth ont une moindre portée que les réseaux Wi-Fi et sont utilisés en remplacement des câbles qui reliaient historiquement les différents équipements entre eux : enceintes, claviers, souris, manettes, autoradios, etc. Leur configuration est plus immédiate.

Savoir connecter sa tablette ou son smartphone aux différents réseaux est vital pour tirer pleinement profit de son équipement.

4.    Sauvegarder le contenu de sa tablette et de son smartphone

Il fut un temps où la perte du téléphone entraînait avec elle la perte du répertoire, de l’agenda, des photos, etc. La valeur du contenu était bien plus importante que celle du mobile et la désespérance était totale après un tel évènement.

La révolution du Cloud est le miracle par lequel la perte d’un équipement mobile est devenu un non-évènement (sous réserve d’avoir souscrit l’assurance auprès de l’opérateur pour le remplacement du matériel).

Toutes les informations, toutes les données, toutes les applications de la tablette ou du smartphone sont stockées dans le Cloud, c’est-à-dire dans des serveurs distants éparpillés un peu partout dans le monde. Il suffit pour bénéficier de cette commodité d’avoir un compte chez Apple, Samsung, Microsoft, Google ou tout autre prestataire proposant ces services. Il faut aussi bien entendu s’assurer que tous les paramétrages sont correctement établis pour que cette sauvegarde soit automatique et transparente.

En cas de perte, toutes les informations, toutes les données, toutes les applications sont accessibles à nouveau à partir d’un autre équipement grâce à un identifiant et un mot de passe.

L’enjeu est donc de bien configurer sa tablette ou son smartphone dès le départ.

5.    Communiquer par téléphone, email, messagerie instantanée, webcam, etc.

Il arrive à certains d’oublier qu’un smartphone sert aussi à téléphoner ! Les outils de communication sont maintenant tellement diversifiés qu’on peut se perdre dans le dédale des possibilités. Une tablette ou un smartphone bien configuré doit contenir les applications usuelles.

Il faut différencier le téléphone « classique » qui passe par le réseau cellulaire et les applications de téléphonie par Internet comme Whatsapp, Skype, Viber etc. Ces dernières sont gratuites lorsqu’on est connecté à Internet : il suffit de s’inscrire en ouvrant un compte. Elles sont particulièrement utiles pour les appels internationaux et peuvent basculer en visiophonie grâce aux webcams qui permettent de voir le correspondant.

C’est la même situation pour la messagerie instantanée qui permet d’échanger de courts messages écrits. Ce sont des sms lorsqu’ils passent par le réseau téléphonique ou des extensions de tchat des applications de téléphonie sur Internet.

L’installation de plusieurs de ces applications (au minimum Whatsapp et Skype) est un must pour communiquer tous azimuts.

Enfin, il faut bien configurer sa messagerie pour avoir accès aux emails de ses différents comptes et régler les paramètres de notification qui définissent le bon équilibre entre l’irruption permanente et la coupure radicale.

6.    Se familiariser avec la reconnaissance vocale

L’utilisation de la reconnaissance vocale sur une tablette ou un smartphone peut aboutir à des parodies de dialogues homme-machine ou au contraire nous faire rêver comme dans une publicité de Apple ou Samsung.

Il vaut mieux ne pas mal interpréter l’argument marketing des iPhone et iPad qui annonce qu’avec « Siri, tous vos désirs sont des ordres ». La difficulté principale est notre capacité de formuler clairement une requête qui rentre dans le domaine du compréhensible par la machine. Les hésitations, les bégaiements, l’emploi de termes inappropriés, les noms propres sont des écueils perturbants pour Siri et ses concurrents.

La meilleure façon de se familiariser avec la reconnaissance vocale est de la limiter au début à cinq ou six usages fréquents comme « Quel trajet prendre pour aller à telle adresse ? » ou « Quelle est la météo de demain ? » ou encore « Je veux téléphoner à Jean Dufour ».

Il faut aussi tourner sa langue une ou deux fois dans sa bouche avant d’appuyer sur le déclencheur de la reconnaissance vocale pour s’assurer d’une relative bonne diction et éviter de devoir ensuite gérer une mauvaise compréhension.

Dès que les premières embûches sont surmontées, l’apprentissage devient ensuite plus naturel et plus progressif. La puissance réelle de cette technologie magique peut alors devenir très pratique et très efficace.

7.    Surfer sur Internet

Le navigateur est le point d’entrée naturel du surf sur Internet. C’est l’outil qui donne accès à toute l’information sans passer par le filtre des applications installées. Chrome pour les équipements Android, Safari pour les iPad et iPhone, Edge pour Microsoft sont préinstallés et prêts à l’emploi. Il est bien entendu possible d’installer un autre navigateur que celui qui est déjà présent.

La saisie de texte n’étant pas toujours commode sur un smartphone, il est particulièrement utile d’utiliser les favoris ou de conserver l’historique des navigations précédentes pour accéder rapidement aux différents sites.

De même, une bonne familiarisation avec la reconnaissance vocale peut simplifier la saisie des requêtes de recherche dans Google ou Bing.

8.    Acheter des applications, de la musique, des films, du contenu divers

Le contenu d’une tablette ou d’un smartphone peut radicalement évoluer en fonction des besoins et des goûts de son utilisateur. L’achat d’applications (apps), de morceaux de musique, de films ou de toutes sortes d’autres contenus numériques se fait à partir de boutiques (store) préinstallées par le fabricant de l’équipement. Là aussi, il est possible d’installer la boutique d’un autre fournisseur de contenus.

Il faut s’inscrire une première fois dans la boutique pour fournir entre autres une carte de crédit comme moyen de paiement. Il est aussi possible de s’inscrire en se rattachant à un de ses comptes existants lui-même déjà adossé à un moyen de paiement.

Cette étape est nécessaire pour éviter la sensation de celui qui vague sans argent dans un immense centre commercial avec plein de belles choses à acheter.

9.    Trier et sélectionner les bonnes applications

Une tablette ou un smartphone est livré avec quelques dizaines d’applications préinstallées. Il y a au début un travail de découverte pour comprendre leur intérêt et décider de les conserver. La plupart de ce qui est fourni par défaut peut avoir une utilité si on prend le temps de l’explorer. A l’inverse, il est aussi inutile d’encombrer ses écrans avec des icones qui ne servent à rien !

Il faut apprendre à visionner, organiser et prendre des photos et des vidéos, il faut explorer les plans et la recherche d’itinéraires, il faut écouter de la musique et accéder aux chaînes de radio, il faut utiliser l’agenda et organiser ses contacts, il faut découvrir toutes ces applications classiques qui soulagent, divertissent, éduquent et informent.

10.  Apprendre les bonnes pratiques grâce à la prise en main distante

Il est très simple pour un conseiller de prendre la main à distance sur votre tablette ou sur votre smartphone, de vous montrer comment vous en servir et de vous apprendre les bonnes pratiques en manipulant l’appareil avec vous. Vous êtes chez vous, vous ne vous déplacez pas, le conseiller ne se déplace pas non plus, mais vous bénéficiez d’une véritable formation structurée et adaptée à votre profil qui vous permettra d’exploiter au maximum le potentiel de votre dernière acquisition.

Les conseillers Super Geek sont formés pour vous faire découvrir votre tablette ou votre smartphone, que ce soit un iPhone, un iPad, un Samsung Galaxy, un Lumia ou un Surface. Ils peuvent aussi vous aider à le configurer et à bien le paramétrer. Ils sont à votre service du lundi au samedi, de 9h à 21h, au 01 84 76 33 33.

Il y a aussi le site Pixypia qui vous aide dans le paramétrage de votre smartphone. Que vous possédiez un iPhone ou un smartphone sous Android, Pixypia publie chaque jour des tutoriels pour vous aider à exploiter à 100% votre mobile et propose des dizaines de guides pratiques.