L'actualité du dépannage informatique

La panne d’un ordinateur arrive toujours au mauvais moment : le jour où on est débordé de travail, le matin où il faut dérouler une présentation critique, le moment où on a prévu de réorganiser et de sauvegarder ses photos, la séance qu’on avait bloquée pour faire d’importantes recherches sur Internet, le soir où on avait besoin de rédiger un courrier urgent, etc. Un ordinateur ou un PC tombe souvent en panne selon la loi des embêtements maximisés !

La panne d’ordinateur peut cependant être anticipée, mais il faut consacrer un peu de temps à mener les actions structurelles. Ce sont des tâches simples lorsqu’elles sont exécutées après une réflexion préalable suffisante, avec les bonnes informations, avec méthode et sans le stress de l’urgence. La réflexion nécessaire n’est pas forcément de nature technique ; elle est plus liée aux usages qu’on escompte avec son PC et aux besoins qu’on souhaite satisfaire.

Sans nous noyer dans la foultitude des paramétrages et configurations d’un ordinateur, nous avons fait le choix de nous focaliser sur 7 recommandations essentielles qui nous semblent les plus importantes et les plus générales. Elles sont globalement admises par les professionnels du dépannage informatique même si certains experts peuvent être amenés à exprimer des positions plus nuancées ou évoquer d’autres recommandations.

1. Sauvegarder et sécuriser toutes ses données

La première recommandation n’a pas pour objet d’éviter la panne d’ordinateur mais d’en limiter plutôt les conséquences négatives. Les données que nous utilisons dans notre vie digitale recouvrent aussi bien les photos, les documents, la musique, les films, les vidéos, les liens, les applications, etc. Leur sauvegarde est une mesure préventive qui permettrait en cas de panne informatique de les restaurer et d’éviter ainsi les répercussions néfastes liées à leur perte totale et définitive.

La sauvegarde des données d’un utilisateur informatique peut fonctionner selon deux mécanismes de nature complètement différente. Le mécanisme traditionnel est celui pour lequel les données se trouvent dans un endroit A (le disque dur d’un ordinateur par exemple) et la sauvegarde consiste alors à les dupliquer vers un endroit B (un DVD de sauvegarde par exemple). La fréquence de cette opération est alors importante car toutes les données ajoutées ou modifiées après la dernière sauvegarde sont perdues en cas de restauration.

Le mécanisme moderne consiste à stocker toutes ses données dans le cloud (dans le nuage) chez l’un des fournisseurs principaux (Microsoft, Google, Apple, etc.). L’endroit exact où les données se trouvent (un datacenter quelque part, ailleurs) n’a pas vraiment d’importance car les fournisseurs y donnent accès grâce à un identifiant et à un mot de passe. Les informations qui se trouvent dans le cloud sont soumises à des procédures de stockage, de sauvegarde et de restauration extrêmement professionnelles et la perte des données ne peut être que la conséquence d’une mauvaise manipulation de l’utilisateur. Le stockage des données en ligne ou dans le cloud est la meilleure façon de sécuriser ses données. Pour des données volumineuses, il faut prendre un abonnement et les prix oscillent généralement entre quelques euros et dix euros par mois.

2. Organiser et structurer ses données

Lors des balbutiements de l’informatique, les données étaient de nature homogène, peu volumineuses et se structuraient relativement bien en répertoires et sous répertoires. Dans les temps modernes actuels, la diversité, l’hétérogénéité, le volume, les accès et les versions rendent l’organisation et la structuration des données essentielles.

Il y a par exemple, les anciennes photos qu’il faudra bien scanner un jour, les photos déjà scannées, les anciennes photos prises avec une faible résolution, les photos qu’on a prises récemment, les photos qu’on nous a envoyées par email, les photos publiées sur les réseaux sociaux, les photos qui se trouvent sur un ancien téléphone, sur le nouveau smartphone, sur l’un des ordinateurs, etc. Le cas des photos n’est pas le plus compliqué mais il permet d’illustrer jusqu’à quel point on peut rapidement être débordé par le désordre de nos données.

L’organisation et la structuration des données est d’ailleurs un prérequis pour une sauvegarde exhaustive et efficace. Dans le cas où le stockage des données est en ligne, elle doit permettre de donner accès à n’importe quelle donnée, à partir de n’importe quel terminal en quelques secondes. Les temps où on pouvait passer des heures à essayer de retrouver un ancien document ou email ou une vidéo très importante doivent être révolus grâce à une organisation méthodique.

3. Protéger son ordinateur avec un antivirus

Un ordinateur qui n’est pas protégé par un antivirus est un ordinateur dont la durée de vie est très limitée. L’activation de l’antivirus de Microsoft, Windows Defender est l’action minimale qui doit être effectuée sur un ordinateur. Protéger son PC n’est pas une option, c’est une obligation.

Il est facile de protéger son PC car il existe beaucoup d’antivirus gratuits qui bloquent la plupart des virus, des malwares, des ransomwares et autres parasites numériques.

Il peut être nécessaire de prendre un abonnement avec un antivirus payant si on a un comportement à risque sur Internet pour accroître au maximum sa sécurité. Le comportement à risque est caractérisé par des téléchargements fréquents à partir de sites, sans vérifications préalables de leur réputation, par des clics hâtifs sur des liens envoyés par des inconnus, par de la navigation sur des sites gratuits regorgeant de publicités ou par des négligences dans la lecture et la compréhension de consignes, avertissements ou autres mises en garde.

Il faut aussi veiller à ce que l’antivirus fonctionne correctement et soit mis à jour régulièrement avec la liste des nouveaux virus détectés et la façon de s’en protéger.

Enfin, il arrive que certains antivirus ou certains réglages consomment les ressources de l’ordinateur de façon excessive et que le remède finisse par faire plus de tort que le mal qu’il combat en provoquant des lenteurs.

4. Appliquer automatiquement les mises à jour Windows pour éviter la panne de l’ordinateur

Le système d’exploitation Windows évolue pratiquement de façon hebdomadaire avec des améliorations, des corrections d’anomalies et surtout de nouvelles protections de sécurité. Afin que le PC soit constamment à jour, la meilleure solution consiste à activer l’outil Windows Update de façon automatique.

Les mises à jour sont téléchargées automatiquement et installées lors du redémarrage de l’ordinateur qui dispose ainsi de tous les correctifs critiques. Les pilotes des périphériques les plus courants sont aussi mis à jour par ce même procédé. Il peut être nécessaire de mener cette opération de façon manuelle pour les autres pilotes de périphériques.

5. Désinstaller les applications inutiles si l’ordinateur est lent

Il arrive fréquemment qu’un ordinateur puissant devienne lent car ses ressources sont monopolisées par des applications inutiles. N’importe quel utilisateur est amené à installer des logiciels dont il n’a besoin que de façon ponctuelle. Certains de ces logiciels peuvent même être relancés à chaque démarrage de l’ordinateur et tourner en permanence, pendant des années, sous forme de tâches de fond qui consomment en vain les ressources du PC.

La plupart des utilisateurs oublient à quoi servent ces applications car les noms ne sont pas systématiquement explicites. Plus le temps passe et plus l’ordinateur s’encrasse avec ces résidus numériques.

Ces ralentissements ne sont pas la cause directe d’une panne de l’ordinateur mais dégradent sa performance. Les conseillers techniques de Super Geek avaient rédigé un article complet sur les méthodes permettant d’optimiser son PC sous Windows. La désinstallation des applications inutiles y est décrite de façon plus détaillée.

6. Surveiller l’espace disponible sur le disque dur principal

Une panne informatique peut provenir certaines fois d’un disque dur saturé. En effet, le système d’exploitation Windows utilise le disque dur de l’ordinateur pour étendre la mémoire dont il dispose. Il utilise généralement le disque principal identifié par la lettre C: pour stocker une partie de ce qu’il a en mémoire.

Lorsque l’espace disponible est faible et fragmenté, les allers et retours entre la mémoire et le disque ralentissent énormément les opérations. Le sentiment de lenteur devient alors très fort auprès de l’utilisateur qui peut penser que son PC ne fonctionne pas correctement.

La surveillance de l’espace disponible sur les disques doit être menée régulièrement surtout pour le disque principal. Un nettoyage peut devenir indispensable si un disque est occupé à plus de 80%.

Un PC est lent lorsque son disque dur est saturé, sollicité et fragmenté.

7. Conserver un DVD Windows pour un démarrage en cas de blocage de l’ordinateur

Malgré toutes les précautions prises, le PC tombe en panne. Il refuse de démarrer, devient très lent ou réagit avec plein de dysfonctionnements. L’ordinateur est bloqué ou toute action devient interminable. La panne de l’ordinateur est arrivée !

Dans ces situations, il est possible de redémarrer l’ordinateur à partir d’un DVD ou d’une clé USB qui sont qualifiés de « bootables » et qui contiennent le système d’exploitation Windows. Le fait d’avoir un DVD ou une clé USB de démarrage permet de ne pas être complètement bloqué.

Il devient alors possible de réinstaller Windows et de redémarrer son ordinateur dans une configuration quasi neuve. Il existe aussi des outils comme BitDefender Rescue CD qui permettent de récupérer les données du disque C: avant la réinstallation de Windows. L’existence de ce CD-Rom de sauvetage peut beaucoup aider à restaurer une partie des données lorsqu’elles n’ont pas été sauvegardées de façon satisfaisante.

Une hotline technique à votre service

Quels que soient vos soucis techniques, les conseillers Super Geek sont à votre disposition pour vous accompagner, à distance, du lundi au samedi, de 9 heures à 21 heures. Ils peuvent résoudre immédiatement, sur un simple coup de fil au 3620 ou au 01 84 76 33 33, la plupart des problèmes qui se posent. Vous pouvez également passer par le tchat en ligne pour votre dépannage informatique.