L'actualité du dépannage informatique

Photos, musiques, films, vidéos, documents professionnels, pièces administratives, archives personnelles, … la numérisation est en marche depuis plusieurs années ! Des pans entiers de notre vie se retrouvent sur un disque dur ou sur une minuscule carte mémoire. Le besoin de trier, ranger, étiqueter et structurer est toujours là mais les classeurs, les dossiers, les étagères et les tiroirs laissent de plus en plus la place à leurs homologues numériques.

La généralisation de la déclaration des revenus par Internet a même sonné le glas de l’administration traditionnelle à base de papiers et a ouvert la voie à la digitalisation tous azimuts, le PDF remplaçant le courrier officiel.

Les déclarations des revenus en ligne

Stockage en ligne et sauvegarde des données

Mais il arrive que les têtes de lecture du disque dur s’enrayent ou que la carte mémoire tombe dans l’eau et voilà toute une vie numérique qui disparaît d’un coup ! Ces scénarios fréquents dans le passé deviennent l’exception et la sauvegarde de tous ces octets est enfin une affaire prioritaire.

Les premières sauvegardes se faisaient d’ailleurs sur des disquettes relativement fragiles. Nous avons progressivement évolué vers les CD-ROM et les DVD-ROM et puis les clés USB et les disques durs externes. Mais ces supports ont le défaut de n’être qu’en un seul exemplaire, de n’être accessible que par un seul ordinateur et de pouvoir être perdus ou endommagés.

L’évolution progressive

Les plus âgés parmi nous qui ont commencé à digitaliser leurs données il y a plus d’une décennie savent qu’on peut rapidement se perdre dans le dédale des fichiers, des répertoires, des ordinateurs et des sauvegardes. Assez vite, les versions et les supports s’empilent et la recherche d’un document ancien devient un véritable parcours du combattant.

La digitalisation des données

Le caractère inéluctable du stockage en ligne

Une rupture salutaire s’est produite avec la généralisation du stockage en ligne. On parle aussi du stockage dans le cloud ou dans le nuage pour la version française. Les photos, les musiques, les films, les vidéos, les documents professionnels, les pièces administratives, les archives personnelles, etc. sont stockés dans les disques durs des serveurs des grands fournisseurs informatiques : Microsoft, Apple, Google, Amazon, Dropbox, Box, etc. Ces acteurs ont mis en place une infrastructure massive et redondante qui héberge les données des clients de façon complètement sécurisée.

Le stockage en ligne généralisé

Il peut y avoir encore quelques débats sur les limites du stockage en ligne ou sur son juste prix, mais la tendance est irréversible au vu des évolutions technologiques et des bénéfices apportés : les données sont accessibles à tout moment à partir de n’importe quel terminal, les données sont sécurisées et sauvegardées, les données sont pérennes dans la durée, les outils de synchronisation sont fiables et relativement transparents.

Stockage en ligne – Microsoft OneDrive

Comment choisir un fournisseur ? Qui sont-ils ?

Le choix du fournisseur est une question plus ouverte. C’est un choix structurant comme lorsqu’on choisit un logement, une voiture ou une banque car il engage sur plusieurs années et sa remise en cause n’est pas sans tracas.

Il existe trois grandes catégories de prestataires : les leaders informatiques (Microsoft, Apple, Google) qui proposent le stockage en ligne en complément de leurs multiples autres produits et services, les fournisseurs d’accès (Orange, SFR/Numericable) qui dopent leurs services, les nouveaux acteurs (Box, Dropbox) qui se positionnent comme des « pure players » sur ce secteur et enfin Amazon qui élargit toujours plus son champ d’action.

La taille de l’espace de stockage nécessaire

Le critère principal pour stocker ses données dans le cloud est la taille de l’espace. Lorsqu’elle est proposée, la gratuité permet de stocker entre 5 et 15 Go, ce qui est suffisant pour les petits consommateurs. Des espaces plus conséquents sont proposés avec des limites de 50, 100 ou 200 Go. Ils conviennent généralement pour la plupart des utilisateurs à condition que les données ne contiennent pas des enregistrements vidéo et des films. Dans ces derniers cas, il faut réserver des espaces de stockage de 1 à 2 To, voire plus en fonction des volumes.

Tout le monde n’étant pas très à l’aise avec l’arithmétique des Giga et Téra octets, voici quelques ordres de grandeur moyens qui peuvent aider à estimer ses besoins :

1 Go permet de stocker environ 350 photos en haute résolution

1 Go permet de stocker environ un film d’une heure

1 Go permet de stocker environ 15 heures de musique au format MP3

1 Go permet de stocker un enregistrement GoPro de 5 minutes en haute résolution

1 Go permet de stocker 1 000 pages d’un livre scanné et digitalisé en haute résolution sous forme de fichier PDF

Stockage en ligne – iCloud

Quels sont les prix des différentes solutions de stockage en ligne ?

Il existe une grande disparité dans les tarifs en fonction de l’espace requis. Aucune offre ne semble radicalement plus intéressante que les autres pour toutes les tailles. Le tableau suivant permet de choisir en fonction de la capacité nécessaire.

  Gratuit 50 Go

Prix/an

100 Go

Prix/an

200 Go

Prix/an

1 To et plus

Prix/an

Microsoft OneDrive   5 Go 24 € 1 To + Office 365 = 69 €
Google Drive 15 Go 24 € 1 To = 120 €
Apple iCloud 5 Go 12 € 36 € 2 To = 120 €
Orange Cloud 100 Go * 60 €
SFR/Numericable 100 Go * 30 €
Box 10 Go 96 €
Dropbox 1 To = 100 €
Amazon drive 3 mois Illimité = 70 €

Ces tarifs sont valides à l’été 2017. Ils évoluent cependant relativement rapidement du fait de l’environnement concurrentiel.

(*) Le choix de son fournisseur d’accès Internet ou de son fournisseur téléphonique peut s’avérer pertinent car ils incluent généralement dans l’abonnement de base un espace de stockage pouvant aller jusqu’à 100 Go.

Les autres critères de choix

Les autres critères pour choisir n’obéissent pas à une arithmétique aussi simple que celle des octets et des euros.

La facilité pour manipuler les données et les synchroniser est probablement un élément clé dans le choix. Avec OneDrive, Dropbox ou SFR Cloud, l’espace de stockage en ligne apparaît dans le gestionnaire de fichiers comme une unité de stockage additionnelle. Les opérations semblent aussi simples qu’avec du contenu sur un disque dur.

L’approche de Google est structurellement différente car tout l’environnement, par opposition à Microsoft, est dans le cloud. Il n’y pas de synchronisation facile et immédiate de ce fait. Lorsqu’on a fait le choix de l’ensemble des outils de Google (Gmail, Calendar, Docs, Sheets, Slides, etc.) il est alors naturel d’utiliser le Drive associé. De même, l’utilisation d’Office emmène naturellement vers OneDrive de Microsoft.

Stockage en ligne – Google Drive

Toujours dans le même registre, les fervents de iMac, iPhone et iPad doivent légitimement s’orienter vers le iCloud qui leur assure la meilleure intégration.

Enfin, il faut signaler que la plupart des solutions de stockage en ligne disposent aussi de fonctionnalités de collaboration à plusieurs adaptées aux entreprises.

Stockage en ligne – Dropbox Business

Des conseils pour aller plus loin

Les conseillers techniques de Super Geek délivrent une prestation de conseil et d’assistance à distance pour le stockage et la sauvegarde des données. Ils sont disponibles du lundi au samedi de 9 h à 21 h au 01 84 76 33 33.